Partagez !

La méthode pédagogique par simulation implique une participation active. Elle met l’accent sur l’analyse critique des scénarios issus du monde réel. Ce concept s’épanouit au sein de laboratoires spécialement équipés pour la simulation des soins. Ainsi, elle va au-delà des enseignements traditionnels en renforçant la sécurité des patients, la qualité des soins et le développement professionnel des apprenants1. Typiquement, les sessions regroupent de 6 à 8 individus. Chacune débute par une introduction, se poursuit par des interactions avec un mannequin simulant un patient, puis se termine par une analyse détaillée en commun avec les formateurs et les observateurs1. Destinée initialement aux aspirants infirmiers et aides-soignants, son utilisation s’étend progressivement à d’autres professions médicales1.

Principaux points à retenir:

  • La méthode pédagogique par simulation est une approche active d’apprentissage en soins de santé.
  • Elle complète les travaux pratiques et les jeux de rôle.
  • Les séances d’apprentissage par simulation se déroulent en groupe et comprennent un briefing, la prise en charge d’un patient simulé et un débriefing.
  • Elle s’adresse aux étudiants en soins infirmiers et aux élèves aides-soignants, avec une expansion prévue vers d’autres filières de formation.

Comment se déroule une séance d’APS ?

Une séance d’apprentissage par simulation (APS) offre une opportunité unique. Elle permet de plonger dans une expérience immersive. Cette expérience vise à améliorer les compétences dans les soins. La méthode consiste à s’immerger dans une activité de soins, tout en faisant une analyse réflexive. En pratique, vous prendrez soin d’un patient simulé dans un environnement réaliste.

Cette chambre est équipée d’une glace sans tain. Vous pourrez donc pratiquer vos gestes sans la pression du regard direct. De plus, l’enregistrement vidéo de votre intervention servira à une critique constructive. Ceci afin d’améliorer vos futures pratiques professionnelles.

Après votre intervention, place au débriefing. Formateurs et observateurs seront là pour échanger avec vous. Vous pourrez alors discuter de vos actions et apprendre de cette expérience. Ces sessions sont très efficaces. Elles permettent une mise en pratique et une préparation aux réalités du métier. Chaque année, vous pouvez profiter de deux séances de ce type2.

L’IFITS, quant à lui, est expert dans le domaine. C’est l’un des acteurs clés pour la formation dans les soins infirmiers et les aides-soignants. Il met à disposition 5 salles d’apprentissage modernes. Ces salles sont spécialement conçues pour reproduire fidèlement les environnements professionnels.

L’établissement favorise la collaboration entre les différents profils d’étudiants. Il organise des séances impliquant les secteurs de soins infirmiers et d’aides-soignants ensemble2. Prochainement, la simulation pédagogique s’étendra à d’autres domaines, comme les auxiliaires de puériculture2.

Quels sont les bénéfices de l’APS ?

L’apprentissage par simulation (APS) est une méthode pédagogique qui se fait en simulant des scénarios réels. Principalement utilisée dans le domaine des soins infirmiers et aides-soignants, elle apporte de nombreux avantages. Les étudiants peuvent ainsi évaluer leurs actions et celles de leurs pairs, améliorant leur jugement critique.

Elle implique fortement les apprenants, leur offrant une expérience pratique. En véritable immersion, l’APS leur donne l’opportunité d’appliquer leur théorie dans des cas réels. Cela consolide et étend leurs compétences professionnelles.

Après chaque simulation, les séances de débriefing sont de précieux moments. Les étudiants, en groupe, réévaluent leurs actions, stimulant le travail d’équipe et la communication. Ceci est crucial pour les futurs professionnels en santé.

Finalement, l’APS améliore sensiblement les compétences des élèves. Cela les prépare au mieux pour le monde du travail, en les poussant à l’analyse et l’amélioration continue. Ces séances représentent une véritable plus-value dans leur cursus.

Référence: https://www.ifits.fr/fr/points-forts/apprentissage-par-simulation

Quelles formations utilisent l’APS ?

La méthode pédagogique par simulation trouve son principal acteur chez les étudiants en soins infirmiers et les futurs aides-soignants2. Au fil du temps, ces formations ont enrichi leur enseignement en intégrant des séances d’apprentissage par simulation. Cela a permis une interaction précoce et bénéfique entre les futurs professionnels des soins.

Il est prévu que cette approche s’ouvre davantage. Bientôt, les élèves auxiliaires de puériculture, ainsi que d’autres disciplines de l’IFITS, rejoindront ce mode d’apprentissage novateur2.

Qu’est-ce que la simulation ?

La simulation représente le comportement d’un processus pour l’enseignement et la répétition de concepts médicaux. On la retrouve dans divers domaines tels que la santé, l’aéronautique, et l’industrie nucléaire. En santé, cela peut inclure des mannequins, la réalité virtuelle, ou des patients standardisés. Cette méthode améliore l’apprentissage, renforce les connaissances, promeut le travail d’équipe, et augmente la confiance en soi. Après une simulation, le débriefing est crucial. Il permet d’analyser les actions et les résultats obtenus2.

Statistiques Chiffres
Nombre de salles d’apprentissage par simulation à l’IFITS 5
Nombre de séances de simulation par apprenant et par année 1 à 2
Année d’introduction de la méthode d’apprentissage par simulation pour les étudiants en soins infirmiers et les élèves aides-soignants 2017
Prochaines filières de formation pour lesquelles l’apprentissage par simulation sera déployé Élèves auxiliaires de puériculture, autres filières de formation de l’IFITS

Conclusion

La méthode pédagogique par simulation est une innovation clé. Elle réforme l’enseignement dans les établissements scolaires. Ce mode actif d’apprentissage se base sur l’analyse réflexive des tâches soignantes pratiquées en laboratoire de simulation1. Les étudiants en retirent de grands avantages. Elle facilite l’apprentissage des matières, soutient le développement de compétences nécessaires pour le futur travail et encourage un regard critique3. Déjà implantée dans les cursus d’infirmier et d’aide-soignant, elle s’étendra à d’autres domaines dans le futur3.

Efficiente, cette méthode prépare adéquatement les apprenants. Elle leur fournit les savoirs indispensables au travers de formations en ligne notamment3. Ce faisant, elle offre une opportunité de s’exercer dans un milieu sécuritaire mais qui reproduit la réalité3. Ces exercices sont un moyen idéal pour mettre en pratique les compétences apprises dans des décors véritables3. Ajouté à cela, un retour immédiat sur les performances permet de s’améliorer constamment3.

De multiples recherches attestent de l’efficacité de ce modèle dans le domaine médical. Par exemple, une étude avec 115 étudiants en médecine a démontré ces bienfaits. Ceux formés via l’immersion hospitalière ont obtenu de meilleurs résultats par rapport à un groupe de contrôle4. Cette voie d’apprentissage a significativement amélioré les capacités pratiques et théoriques des apprenants4. D’autres travaux ont observé des améliorations notables dans des gestes médicaux précis, comme l’auscultation. Ce fut grâce à l’intégration d’exercises de simulation dans les programmes éducatifs4.

Liens sources

  1. https://sofia.medicalistes.fr/spip/IMG/pdf/Les_techniques_de_simulation_pour_aider_a_apprendre.pdf
  2. https://www.ifits.fr/fr/points-forts/apprentissage-par-simulation
  3. https://www.game-learn.com/fr/ressources/blog/comment-une-strategie-de-scenario-pedagogique-attire-et-retient-les-apprenants/
  4. https://www.pedagogie-medicale.org/articles/pmed/full_html/2020/02/pmed200001/pmed200001.html